Accueil > Actions de solidarité > URGENCE ALIMENTAIRE ET AUTRES NOUVELLES DU PAYS DOGON

URGENCE ALIMENTAIRE ET AUTRES NOUVELLES DU PAYS DOGON

21 août 2022

L’année 2021 a été très difficile au Pays Dogon. Une importante sècheresse n’a pas permis une pousse normale du mil, et des attaques jihadistes sur quelques uns de nos villages de la Commune de Doucombo n’ont pas permis les récoltes nécessaires à l’alimentation des 30.000 habitants de la Commune.
En accord avec Bogoum Kassogué, le maire et son équipe nous avons donc opté pour cette année 2022 de prioriser absolument l’urgence alimentaire prévisible.
Malgré l’absence de soutien institutionnel, nous avons mobilisé l’essentiel de nos moyens financiers pour venir en aide aux populations en danger de famine.
Après concertation avec nos amis sur place, il a été convenu de diriger l’aide alimentaire sur les familles déplacées en raison des attaques et qui n’ont pas pu toutes, à cette heure, regagner leurs villages.
Ceci s’est fait en concertation avec la mairie de Doucombo, les chefs de villages et les associations de femmes.
Ainsi nous avons pu, pour un montant de 15.000 euros (pour moitiés égales de Bolomoy la Penne et Bolomoy en avant ) acheter et distribuer 25 tonnes de riz.

JPEG - 76.2 ko
JPEG - 90.2 ko

Habituellement le riz coûte beaucoup plus cher (environ le double) que le mil et le riz est considéré comme une céréale de luxe.
Cependant cette année le mil est devenu beaucoup plus cher en raison de la pénurie
Le sac de 50 kg de riz coûte actuellement 30 euros (= 60 euros pour 100 kg) alors que le mil coûte 65 euros les 100 kg ( en temps normal il coûte 20 euros les 100 kg).
Tenant compte de la valeur nutritive supérieure du riz le choix s’est donc imposé.
Vous avez en photos quelques images, il faut savoir que les villageois dogons ont peu l’habitude d’être photographiés et ils prennent la pose avec beaucoup de sérieux.
Ne vous fiez donc pas à leur visage austère, on peut vous assurer qu’ils sont ravis de l’aide qui leur est parvenue !

JPEG - 72.7 ko

La distribution équitable et très contrôlée n’a donné lieu à aucun problème.

JPEG - 59.9 ko

D’autres nouvelles

Vous avez entendu dans les médias que les jihadistes ont mené des attaques contre des garnisons militaires, dont certaines attaques-suicides. Au total 42 militaires maliens ont été tués.
En revanche la situation dans les villages est plutôt calme même si on ne peut pas considérer que les conditions de sécurité sont assurées.

Mais la population est courageuse et continue à vivre assez joyeusement.
Ci-dessous, une petite vidéo, que m’a envoyé Bogoum cette semaine, de danse des masques dans notre village de base, Djigui Bombo.

Une très bonne nouvelle

Cette année les pluies sont très abondantes au Pays Dogon, le mil pousse très bien ainsi que les autres céréales (fonio, sorgho).
Par précaution les vannes des barrages ont été fermées il y a 15 jours. Les barrages sont bien remplis pour l’arrosage des jardins d’oignons à la saison sèche. Nous avons évité de nous faire surprendre par un arrêt brusque des pluies car cela nous était arrivé une fois il y a quelques années.
Vous avez toute l’amitié de nos amis de Doucombo, cela a fait exactement 20 ans au mois d’avril que nous œuvrons ensemble pour permettre à la population de ces villages de vivre un peu mieux et même parfois de simplement survivre.

Alain Simoncini 17.08.2022

Portfolio